Ocre jaune, ocre rouge

Posted on 11 décembre 2009

Marcel 9

Peintures murales, église de Saint-Martin-sur-Ocre, 24 août 2008 © B.P.

« (…) les terres… ça correspond à ma volonté de peintre avec des choses naturelles, comme ça… Cette envie là me vient en fait des peintures murales de la région, dans les années soixante, je connaissais depuis longtemps les danses macabres et autres peintures qu’il y a dans les environs…

(…) La Ferté Loupière, avec une danse macabre, avec le Dit des Trois morts et des trois vifs, il y en a plusieurs en fait des Dits dans la région, donc j’avais envie de retrouver ces techniques, qui donnent des peintures mates, qui sont traitées par grands aplats de couleurs pures, c’est de l’ocre jaune, de l’ocre rouge, un peu de manganèse, donc c’est très très simple… avec de grands aplats, c’est mat, c’est… on sent la matière. J’avais envie de retrouver ça, en peignant non pas à l’huile, mais avec des colles, et les vieilles techniques a tempera, qui étaient utilisées en Italie, aux treize, quatorze, quinzième siècles. »

Conversations, 6 septembre 2007 © B.P.


Pas de commentaires autorisés.

Dernières publications

Mots-clefs

émail étain abstraction aquarelle art Bourgogne Colette craie crayon fusain médailles Marcel Poulet matière Merry-la-Vallée ocre papiers collés pastel paysage peintre peinture peinture a tempera peintures murales pigments Puisaye Ravel relief étain relief pâte à papier sérigraphie Yonne

Informations relatives au site

Marcel Poulet, un peintre d'ocre en son pays est édité avec WordPress grâce au thème SubtleFlux.

Copyright 2010 - Benoît Pupier, Marcel Poulet.
Tous Droits réservés.